Entretien courant


Substrate Icons-05

Le bon entretien pour les plantes en hydroculture ne pose pas de problème.

Il est certes possible de commettre des erreurs, mais elles sont plus faciles à éviter que pour l'entretien des plantes cultivées en terre.
Arrosage
En principe, il faut les arroser avec de l'eau tiède.

Hydroculture:
L'eau est versée en un endroit quelconque sur l'argile expansée jusqu'à ce que l'indicateur atteigne le repère du milieu (Optimum).
Exceptions : les plantes avec des besoins en eau importants et/ou placées dans des endroits lumineux peuvent être arrosées jusqu'au repère supérieur. Pour les plantes installées dans des emplacements plus sombres avec un besoin en eau moindre, l'indicateur ne doit atteindre que le repère minimum (Min).
L'arrosage des plantes en hydroculture doit avoir lieu, selon la taille des récipients, toutes les 2 à 4 semaines.
Le risque de pourriture des racines augmente lors d'arrosages trop fréquents. La meilleure méthode étant toutefois de n'arroser les petits récipients seulement un à trois jours après que l'indicateur ait atteint le repère minimum et trois à cinq jours plus tard pour les grands récipients. Cela favorise l'aération du substrat et par là même l'apport en oxygène dans l'espace racinaire.

Substrat Longtime:
En ce qui concerne le substrat Longtime, il faut veiller à utiliser le conduit de l'indicateur de niveau d’eau pour l'arrosage lorsque la plante a poussé. (Dans le substrat Longtime, la plante en terre doit s'habituer durant quelques semaines à son nouvel environnement – il faut donc, au début, arroser près de la motte pour s'assurer que la plante ne dessèche pas. Après une phase d'acclimatation d'environ deux mois (activation de l'action de capillarité), il faut utiliser uniquement le conduit pour l'arrosage.) L'arrosage avec le substrat Longtime a lieu toutes les 6 à 8 semaines.
Pour une indication idéale d'humidité, utilisez le Moistick®/Bloomer de Luwasa ou bien un capteur d'humidité mobile. Le risque de pourriture des racines augmente lors d'arrosages trop fréquents. Les indicateurs de niveau d’eau ne montrent que la présence d'eau dans la réserve du récipient et ont souvent l'inconvénient de rester coincés. Par ailleurs, différents fabricants proposent de plus en plus de substrats minéraux qui absorbent rapidement l'eau d'arrosage. Dans ce cas, il se peut que l'indicateur de niveau d’eau n'affiche peu voire pas d'eau juste après l'arrosage et donc prêter à confusion et inciter à davantage d'arrosages. Cela mène inévitablement à un trop plein d'eau et à la mort des plantes. Le "pouce vert" n'est d'aucune aide en cas d'utilisation de substrat minéral car l'humidité dans le substrat ne peut être détectée avec les doigts.

Apport d'engrais:
Le fertilisant complet liquide pour hydroculture doit être ajouté à l'eau selon les dosages figurant sur l’emballage. Un surdosage est exclu si l'on suit les indications du fabricant. Si vous souhaitez stimuler la croissance de plantes friandes en éléments nutritifs (philodendron, ficus p.ex.), vous pouvez doubler la dose – mais pas pour les plantes sensibles aux effets du sel.
Les engrais par échanges d'ions ("Engrais de longue durée Luwasa" disponible dans le commerce sous forme de sachet en tissu ou de granulés) sont plus chers que le fertilisant complet liquide, mais ils ont des avantages indiscutables en cas d'eau calcaire et réduisent au minimum également la charge en soins. Pour les plantes à pousse rapide, la réserve d'engrais peut être épuisée plus tôt, pour les plantes moins gourmandes, plus tard. Il faut suivre ici aussi les instructions d'utilisation.

Tailler les plantes

Il est très important de tailler les plantes à pousse rapide et de grande taille avant que les feuilles du bas ne soient encore tombées. Il est ainsi possible d'avoir une grande influence sur le port de la plante.
Si possible, rabattre au niveau d'une feuille sous laquelle un bourgeon peut se développer. Une taille régulière permet d'obtenir des plantes fournies et buissonnantes. En ce qui concerne les plantes lianes, comme le philodendron p.ex., il faut au minimum trois pieds par récipient. Il suffit alors de tailler la pousse la plus grande, les plus petites donnant un bel aspect à la base de la plante. Les plantes les plus anciennes avec des troncs qui deviennent trop imposantes et qui n'ont plus de feuilles à la base peuvent être rabattues jusqu'au vieux bois. Cela peut durer toutefois plusieurs mois jusqu'à ce qu'une nouvelle pousse émerge des yeux dormants dans le bois. Les meilleurs moments pour la taille sont au printemps et en été.

Rempotage dans des récipients plus grands

Le rempotage est nécessaire lorsque le pot menace de basculer ou lorsque la plante doit être arrosée trop souvent.
Lors du rempotage de petits récipients, le vieux pot de culture doit être généralement enlevé. Si les racines se sont emmêlées et sont sorties du pot, celui-ci doit être éventuellement découpé en partant des fentes situées dans le fond. Couper les vieilles racines pourries et les restes de racines et ôter les billes d'argile salies de la motte.
Avant le rempotage, remplir le tiers inférieur du pot avec des billes d'argile.
Rabattre les racines des plantes de telle sorte qu'elles rentrent parfaitement dans les deux tiers restant du pot.
Après le rempotage, arroser la plante avec de l'eau tiède sans élément nutritif. C'est seulement lors de l'arrosage suivant qu’il faudra ajouter la dose de fertilisant complet indiquée sur le paquet. Un traitement doux est de mise pour les semaines suivantes : la plante ne doit pas être exposée ni aux rayons directs de soleil, ni aux courants d'air. Vaporiser de temps en temps les feuilles. Lorsqu'un grand nombre de racines a dû être rabattu, recouvrir la plante d'un plastique pour la protéger d'une trop grande évaporation.

Soin du feuillage

Pour que le feuillage des plantes vertes ne soit pas trop recouvert de poussière, il faut le nettoyer régulièrement avec un chiffon doux. Pour qu'il soit brillant et pour enlever les taches d'eau et d'engrais, il existe différents produits de soins sur le marché : brillant pour feuilles sous forme soit de lingette, soit de produit devant être dissous dans de l'eau et appliqué à l'aide d'une éponge, soit encore sous la forme plus répandue d'aérosol. Ces aérosols ne doivent pas être utilisés sur des plantes avec des feuilles tendres ou duveteuses comme le bégonia, le peperomia, le poinsettia, le saintpaulia, les fougères etc. ni sur des fleurs ouvertes. Il faut, dans tous les cas, vaporiser à une distance d'au moins 30 à 35 cm afin que le gaz propulseur froid ne se réchauffe pas au contact de l'air et n'abîme le feuillage. Vaporiser le brillant pour feuilles sur un feuillage très poussiéreux et l'essuyer ensuite avec un chiffon en coton. Renouveler cette méthode une à deux fois par an, en fonction de la quantité de poussière. N’oubliez jamais d’essuyer la poussière si vous vaporisez la plante !
Parasites et maladies

La lutte contre les parasites et les maladies

en hydroculture n'est pas vraiment différente de celle pour la culture en terre. Mais il vaut encore mieux prévenir : au moment de l'achat, choisir des plantes garanties saines. Il est parfois même plus judicieux de jeter des plantes déjà infestées ou très infestées puisqu’une lutte systématique et complète contre les parasites n'est pas facile à effectuer en raison de la haute toxicité de nombreux insecticides. Si l'attaque parasitaire n'est pas trop avancée, les parties atteintes de la plante peuvent être coupées. Lorsque vous utilisez de l’insecticide, vaporisez absolument toute la plante, y compris le dessous des feuilles ainsi que le tronc. Les parasites préfèrent se cacher sous les feuilles ! Pour s'assurer de l'efficacité du traitement, renouvelez l'opération trois fois à intervalles de huit à dix jours. De cette manière, vous atteindrez aussi les parasites qui se trouvaient encore à l'état d'œuf ou de larve lors du premier traitement.
En règle générale, les parasites présents dans le sol ou les maladies cryptogamiques n'apparaissent pas dans l'hydroculture. Si c'est toutefois le cas, il est alors possible d'appliquer les insecticides et fongicides utilisés dans la culture en terre. La solution préparée selon les instructions du fabricant est vaporisée sur les billes d'argile expansée jusqu'à humidification de la motte mais sans qu'un surplus n'atteigne la solution nutritive. Si malgré toutes ces précautions, cela devait arriver quand même, la solution nutritive devra être aspirée et remplacée.
Substrate Icons-07

SUBSTRAT

Substrate Icons-02

TEMPÉRATUR

Substrate Icons-08

DU TERRE AU SUBSTRATE

Substrate Icons-09

MOISTICK

Substrate Icons-03

NUTRITION

RZlogo_luwasa_neg

Nous facilitons l'entretien des plantes !